new filmkritik


Mittwoch, April 26, 2006
Ce grandiose sabotage

Jetzt ist es raus: Die Eröffnung der Godard-Ausstellung im Centre Pompidou ist verschoben auf den 11. Mai. Dominique Païni, der in den April-Cahiers ausführlich über die unterschiedlichen Phasen der Planung geschrieben hatte, könnte dem Text einen weiteren Abschnitt anfügen, in dem er beschreibt, wie er entnervt das Handtuch schmeißt ("jeter l'éponge", wie man in F anscheinend sagt).

"L'événement repose sur un drôle de paradoxe qui consiste à ériger une manière de monument officiel à un artiste qui n'aura eu de cesse de dynamiter tout ce qui peut ressembler à une caution institutionnelle.

Pour preuve, l'exposition "Voyage (s) en utopie, Godard, 1946-2006" qui devait ouvrir avec la rétrospective des films au Centre Pompidou, a été repoussée au 11 mai, à la suite de désaccords entre le cinéaste et Dominique Païni, commissaire de l'exposition, au point que ce dernier a dû jeter l'éponge. Ce grandiose sabotage, qui n'épargne pas même les fidèles du cinéaste, cristallise son ambivalence." (Le Monde, 22.4.2006)